Changer son matelas : comment faire ?

Changer son matelas : comment faire ?

17 décembre 2019 0 Par Laurent Favre

Chacun d’entre nous ne peux pas nier que le repos joue un rôle majestueux pour notre bien être. On y passe en moyenne entre 7 à 8 heures pour rester en bonne forme. D’où l’importance d’un lit confortable en vue d’un sommeil paisible. Soyez attentif à l’état et à la qualité de votre matelas  et sachez choisir un bon matelas adapté à votre condition physique !

 

Revoir l’état et la qualité de votre matelas

Pris dans la routine quotidienne, engloutis dans les soucis et stress du travail et des problèmes personnels, on a souvent tendance à laisser de côté l’état et la qualité de notre matelas. Beaucoup de fois, on a tendance à envisager d’en acheter seulement quand on remarque un affaissement important du matelas. Pourtant, sachez que la durée de vie d’un matelas est d’environ 8 à 10 ans,  mais comment bien choisir son matelas ? Ce temps écoulé, il commence à perdre son confort. De plus, son efficacité diminue visiblement et ses incommodités apparaissaient. Vous devez songer à changer également votre matelas lorsque, au réveil, vous sentez régulièrement des courbatures, des douleurs cervicales ou lombaire ou encore différents types de malaises malgré le calme et la température ambiante de votre chambre à coucher. Un autre signe à observer aussi serait l’empreinte du corps marquée sur le matelas chaque fois que vous vous levez. C’est un signal de détresse que votre matelas vous communique silencieusement pour vous avertir qu’il est temps de le changer.

Choisir un bon matelas

Un matelas confortable nous aide à  avoir un sommeil paisible et à mieux combattre le stress et l’anxiété quotidienne. La meilleure option c’est d’avoir la même marque du matelas et du sommier et de les changer en même temps. Pourtant, si cela s’avère impossible, il est au moins primordial de bien observer l’élasticité et l’aération du matelas, son soutien, sa dimension qui devrait être en fonction du nombre de personne qui l’utilise, de votre habitude pendant le sommeil et de la taille de votre chambre. Assurez vous aussi que votre matelas correspond avec votre santé (surtout si vous êtes asthmatique ou si vous souffrez des allergies, des douleurs dorsales, des articulations ou encore si vous éprouvez des moments de stress et de fatigue émotionnelle). Souvenez vous que l’âme du matelas (la couche des matériaux superposés sur le système de suspension) est plus important que son garnissage placé de part et d’autre, sans le minimiser pour autant. Enfin, notez bien que si votre nouveau matelas doit être ni ferme ni mou, le sommier doit toujours être ferme en vue de la longévité de votre nouveau matelas.