La solitude : un phénomène nuisible au bien être de l’organisme

4 janvier 2020 0 Par Laurent Favre

Selon une étude menée par la Fondation de France, il y a environ un million de personnes supplémentaires qui rentrent dans les critères d’une situation de solitude, depuis 2010. La catégorie la plus touchée par ce phénomène concerne les plus jeunes et les plus âgés. La solitude est en constante aggravation, car on a recensé que 12% des Français sont rentrés dans cette catégorie, en 2013. Pour sortir de cette situation, des milliers, voire des millions de Français ont fait recours aux sites de rencontres. Depuis leur apparition en 2000, ces plateformes ne cessent de développer leurs services pour aider cette catégorie à trouver l’amour, ou tout simplement une compagnie, afin de sortir de cette boucle infernale.

Les répercussions de la solitude sur l’être humain

D’après une étude réalisée par « John Cacioppo » : psychologue de l’université de Chicago, la solitude serait dangereuse pour la santé et pourrait accroître le risque de mortalité prématurée de 14%. Cette enquête affirme ainsi que les personnes souffrant de solitude risquent de tomber malades, plus facilement que les autres. Le fait de vivre seul ou d’avoir un cercle d’échanges trop réduit, représente un stress pour l’organisme. Alors, pour y faire face, le corps va secréter plus d’hormones liées au stress et orientées vers l’action et la survie, à savoir le cortisol et l’adrénaline.

Le cortisol est un stéroïde sécrété par la glande corticosurrénale. Il joue un rôle important pour aider le corps à produire plus de force, face à une situation de stress. Quant à l’adrénaline, cette hormone est secrétée par les glandes surrénales. Elle sert à aider le cerveau à réagir plus rapidement et à réaliser une décharge d’énergie nerveuse, en cas de stress. Ces hormones augmentent la fréquence cardiaque et produisent plus de sucres dans le sang afin de donner l’énergie nécessaire au corps pour réagir contre le stress. Il est à noter que le stress provoqué par la solitude se propage dans nos chromosomes et nos gènes. C’est pourquoi une femme enceinte doit être toujours à l’abri des situations stressantes et embarrassantes, afin de ne pas transmettre ces troubles à son bébé.

La solitude peut être l’origine d’un stress permanent et chronique. Cela peut engendrer de graves maladies, comme la dysrégulation immunitaire, l’inflammation chronique, les maladies dégénératives ou cardiovasculaires ou même le cancer. De plus, elle peut causer des problèmes neurocognitifs et mentaux comme la démence et la dépression. Alors comment peut-on éviter tous ces problèmes et se débarrasser de la solitude ?

Quelques suggestions pour combattre la solitude

Afin de sortir de la solitude, il faut avoir la détermination nécessaire pour changer son état d’esprit et adopter de nouvelles attitudes.

Prendre soin de soi

Comme on a déjà mentionné précédemment, l’isolement peut provoquer de graves répercussions sur les côtés physique et psychique de l’être humain. A cet effet, on doit prendre soin de son corps et de ses émotions, notamment en pratiquant du sport et en assistant à des activités artistiques.

 Faire des rencontres virtuelles sur les sites dédiés

 

Les sites et les applications de rencontres en ligne prennent de plus en plus l’ampleur et attirent l’engouement de milliers d’utilisateurs. En effet, cette appli rassemble plusieurs membres et mettent à leur disposition des fonctionnalités pratiques pour échanger aisément entre eux. De ce fait, ces outils peuvent être très utiles pour faire sortir l’individu de son isolement et le mettre en contact avec le profil qui lui correspond.

Une panoplie de sites de rencontres comme www.marencontrelesbienne.com, segmentés par affinité, est offerte par les prestataires afin de satisfaire tous les goûts. L’individu peut choisir la plateforme qui lui convient, se connecter à son compte à tout moment et entrer en contact avec son partenaire, tout facilement. Ils peuvent discuter à leur aise en utilisant notamment la messagerie instantanée, le tchat vidéo, etc.